“ Pour la rentrée, j'ai profité d’une super offre sur le permis ! ”
Offre spéciale : Jusqu’à 250€ de réduction sur le permis
Offre spéciale : Jusqu’à 250
de réduction sur le permis
En profiter
Offre valable jusqu'au 30/09/21

Acheter un vélo électrique, oui mais lequel ?

 

Le vélo électrique, un engin pour les personnes âgées ou peu sportives ? Ce cliché, c’est terminé ! Tu en as forcément entendu parler : le vélo à assistance électrique (VAE) est de plus en plus répandu, y compris chez les jeunes. Tu as envie de te laisser tenter mais tu n’y connais rien ? On est là pour t’aider.

Pour faire le bon choix, il faut d’abord que tu te poses une ou deux questions. Est-ce que tu veux t’en servir pour aller au travail chaque jour ? Ou plutôt pour t’amuser le week-end ? On te dit tout sur les différents modèles de vélos électriques, en fonction de tes besoins.

Si tu as fait quelques recherches sur les vélos électriques, tu as dû te rendre compte que le prix est bien plus élevé que celui d’un vélo classique… Mais ça vaut le coup d’y réfléchir, car si tu t’en sers tous les jours à la place de ta voiture, tu peux faire pas mal d’économies ! En plus, tu peux bénéficier d’aides financières : n’hésite pas à te renseigner auprès de ta ville, ton département ou ta région.

 

Un vélo à assistance électrique, c’est quoi ?

Ce que dit la loi

Un vélo électrique est équipé d’un petit moteur et d’une batterie rechargeable. Selon la loi, ce moteur électrique doit :

  • avoir une puissance de 250 watts maximum ;
  • se mettre en route seulement quand la personne pédale ;
  • ne pas dépasser la vitesse de 25 km/h.

Précision importante : le fait d’avoir un vélo à assistance électrique ne te dispense pas de pédaler, puisque c’est nécessaire pour que le moteur démarre ! Donc, contrairement aux idées reçues, la personne qui utilise un vélo électrique doit fournir un petit effort… tant mieux, ça te fait une séance de sport gratuite !

Quand (au contraire) l’assistance électrique se déclenche hors pédalage, on parle de cyclomoteur, et ce ne sont pas les mêmes règles qui s’appliquent. Si tu conduis un cyclomoteur, tu as l’obligation de l’assurer et de l’immatriculer, de porter un casque, d’être titulaire d’un permis et de respecter une limite de vitesse de 45 km/h.

LA question : l'autonomie

Tu te demandes peut-être à quelle autonomie tu peux t’attendre ? C’est sûr, si la batterie te lâche avant d’arriver au travail et que tu n’as rien prévu pour la recharge, ça ne fait pas rêver… Difficile de répondre à cette question, car l’autonomie d’un vélo électrique peut varier de moins de 40 km à plus de 100 km.

Tout dépend de la capacité de la batterie que tu choisis, du dénivelé de ton parcours et du poids sur le vélo. Sache que les vendeurs ont tendance à exagérer l’autonomie de la batterie (ils la donnent pour des conditions absolument idéales, mode éco enclenché, avec une personne de 45 kg sur le vélo… tu vois le genre !), donc renseigne-toi bien.

 

Des vélos électriques pour les loisirs

Le VTT (vélo tout terrain)

Tu es fan de balades en pleine nature et tu t’évades loin de la ville dès que possible ? Alors c’est un VTT électrique qu’il te faut ! Que tu débutes ou que tu aies de l’expérience, l’assistance électrique te permettra de profiter encore plus de tes week-ends au grand air :-)

Bonne nouvelle : il y a É-NOR-MÉ-MENT de choix dans cette catégorie !

  • Si tu veux un vélo très polyvalent, on te conseille plutôt un VTT « All mountain ».
  • Pour faire de la vitesse, un VTT semi-rigide (sans suspension à l’arrière) type « Cross country » sera plus adapté.
  • Certains VTT sont spécialement conçus pour les descentes : le VTT « Enduro » par exemple, mais surtout le « Free Ride » ou le « Down Hill ». Le cadre, les freins et les amortisseurs sont adaptés aux pentes très raides et aux grands dénivelés.
  • Pour rouler sur des sols mous, par exemple sur la plage ou dans la neige, le « Fat Bike » est le meilleur choix grâce à ses gros pneus à faible pression.

Tu peux aussi trouver des VTT rapides, capables de rouler jusqu’à 60, 70 ou même 80 km/h. De vraies petites motos ! Mais attention, avec ce type d’engins tu n’as pas le droit de circuler sur la voie publique, car ils ne sont pas homologués.

Le vélo de route

Si le Tour de France te passionne, tu as peut-être envie de franchir à ton tour les cols les plus célèbres. Mais la montagne, ça grimpe… Grâce à un vélo de route électrique, plus besoin d’être un sportif ou une sportive de haut niveau ! Tu pourras parcourir de longues distances, et surtout ne plus souffrir dans les montées.

 

Des vélos électriques pour rouler en ville

Le vélo urbain

C’est LE vélo électrique le plus utilisé. Il te permettra d’aller au travail confortablement, sans effort et surtout sans arriver en sueur à tes rendez-vous importants ;-) Si avec ça tu n’as pas envie de te lever le matin, on ne comprend pas !

L’utilitaire

On l’appelle aussi le « cargo » : c’est un vélo avec une grosse caisse à l’avant. Tu peux t’en servir pour un tas de choses : transporter de gros objets, faire ton plein de courses… ou bien te déplacer facilement avec tes enfants !

Le « Speed bike » ou vélo électrique rapide

Prévu pour rouler jusqu’à 45 km/h, il entre dans la catégorie des cyclomoteurs. Tu dois donc respecter les règles spécifiques dont on te parlait au début de cet article. Attention, pas question de rouler sur les pistes cyclables avec ce vélo ! Pour parcourir des distances un peu plus longues, c’est une très bonne solution. Tu prendras un malin plaisir à doubler les voitures aux heures de pointe ;-)

Le vélo électrique pliant

Tu as besoin d’un vélo peu encombrant et facile à transporter ? Alors on te recommande le vélo électrique pliant ! Il est parfait pour partir en vacances en train, en avion, en voiture et même en camping-car. Et pour la vie quotidienne, tu peux facilement le prendre dans les transports en commun pour aller au travail. Que demander de plus ?

 

Le vélo électrique… sans changer de vélo !

Si aucune de ces idées ne te convient vraiment, on a encore une solution à te proposer : il existe maintenant des kits pour transformer ton propre vélo en vélo électrique. Avec un kit moteur et une batterie, à toi les balades sans effort !

Si le bricolage n’est pas ton fort, tu peux faire installer le moteur dans un atelier vélo. Mais si tu te sens de te débrouiller par tes propres moyens, les kits de conversion coûtent de 200 à 400 euros environ, donc l’opération peut être très très rentable !