“ Pour la rentrée, j'ai profité d’une super offre sur le permis ! ”
Offre spéciale : Jusqu’à 250€ de réduction sur le permis
Offre spéciale : Jusqu’à 250
de réduction sur le permis
En profiter
Offre valable jusqu'au 30/09/21

L’épreuve pratique du permis de conduire (permis B)

 

Tu as obtenu l’examen théorique général du permis de conduire, autrement dit, ton code de la route ? Félicitations ! Il est maintenant temps pour toi de s’attaquer au plus important : le permis de conduire ! Respire un bon coup, avec une bonne préparation, il n’y a aucune raison de ne pas l’avoir. En plus, nous te donnons tous nos conseils et explications sur le déroulé de cet examen et sur la façon dont l’examinateur va te noter. Tu as ton stylo pour prendre des notes ?
 
Maintenant que tu as obtenu ton code de la route, tu as le droit de te présenter 5 fois maximum à cet examen sur une période de 5 ans. Ça te laisse un peu de temps. Dès que tu te sens à la hauteur du défi, l’auto-école t’inscrit en préfecture. Tu n’auras plus qu’à attendre ta convocation à l’examen qui t’indiquera la date, l’heure et le lieu de rendez-vous. Si tu es candidat libre, il te suffit d’attendre la réception de ta convocation au permis.
 
 

Les documents à présenter

Pour l’examen du permis de conduire, sois à l’heure et emmène avec toi 3 choses :

  • ta pièce d’identité
  • ta convocation
  • ton livret d’apprentissage (conduite supervisée, accompagnée ou candidat libre)

La personne qui t’examinera devra contrôler ces documents au préalable.

En route ?

 

Le déroulé de l’examen du permis de conduire

Tu vas devoir effectuer un parcours, qui te sera indiqué au fur et à mesure par la personne qui t’examine. Il comportera des passages en et hors agglomération, route et autoroute. Tu recevras une note en fonction de ta capacité à t’adapter aux changements de contexte sur la route, ton assurance et ton autonomie au volant. La personne qui te fait passer l’épreuve doit aussi évaluer ta conscience des risques éventuels, afin de conduire en toute sécurité.

Un petit coup de stress ? Rien de plus normal ! N’oublie pas que tu es un jeune conducteur avec des qualités et aussi des défauts qui sont pardonnables. Si tu as mal compris une directive de la personne qui te fait passer l’épreuve, tu peux lui faire répéter sans souci. Elle a aussi le droit de te faire des remarques sur ta conduite. Ça ne veut pas dire que c’est éliminatoire. Au contraire, cette possibilité de faire des remarques est prévue par les règles de l’épreuve, afin de t’aider. Alors écoute ses conseils !

 

Des sous-épreuves à passer en 32 mn

C’est l’arrêté du 2 juillet 2014 modifiant l'arrêté du 19 février 2010 relatif aux modalités de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire de la catégorie B et de la sous-catégorie B1 qui fixe les différentes étapes de l’examen pratique.

Voici les sous-épreuves sur lesquelles repose ta note finale :

  • Un test de vue : la personne qui te fait passer l’examen va vérifier que ta vue est suffisante pour conduire, avec un test simple comme lire la plaque d’immatriculation de la voiture devant toi ou une inscription sur un panneau
  • Des vérifications intérieures et extérieures du véhicule et une question associée : cette partie de l’épreuve vaut 3 points. Tu peux jeter un œil à la liste détaillée des vérifications en regardant notre fiche "Vérifications intérieures: examen pratique"
  • Un freinage de précision : l’examinateur va te demander un freinage de précision, soit à l’occasion d’un arrêt imposé par une signalisation, soit en utilisant un repère vertical précis et visible.
  • Une manœuvre en marche arrière : 6 manœuvres sont possibles, soit en marche arrière en ligne droite, marche arrière en arrondi ou en angle, un rangement en créneau, en épi, en bataille ou encore soit un demi-tour. Tu seras jugé sur ta capacité à effectuer cette manœuvre en toute sécurité, et aussi sur ta maîtrise technique. 

 

La notation de l’épreuve pratique

L’examen du permis de conduire est noté sur 31 points. Pour l’obtenir, il te faut au minimum 20 points. Sache aussi qu’il y a des fautes qui sont éliminatoires : il ne faut surtout pas les commettre sous peine d’échouer immédiatement. Ce n’est pas le moment de griller un stop !

Voici les 5 niveaux d’appréciations :

  • E : faute éliminatoire (due à un comportement dangereux, ta mise en danger ou la mise en danger des usagers). Si l’inspecteur intervient physiquement sur les pédales ou le volant, cela est forcément éliminatoire, quelle que soit l’erreur commise.
  • 0 : pas de point pour cette compétence mais aucune faute grave ou éliminatoire n’a été commise.
  • 1 : 1 point obtenu pour une compétence en cours d’acquisition mais encore mal maîtrisée. Par exemple : un clignotant enclenché seulement au dernier moment en même temps que tu tournes.
  • 2 : 2 points obtenus pour une compétence acquise, mise en œuvre pendant l’examen à des niveaux de qualité variable. Par exemple : un clignotant enclenché parfois tardivement.
  • 3 : 3 points obtenus pour une compétence correctement mise en œuvre à chaque fois que cela était nécessaire.

 

Les résultats de l’examen du permis de conduire

Ils te seront transmis par la poste en principe 2 jours après ton passage. Patience, patience…

Tu as réussi ? Tu recevras un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) portant la mention favorable. En attendant de recevoir le vrai permis de conduire, tu peux t’en servir pendant 4 mois pour pouvoir aller faire un tour en voiture. Et tu n’as plus qu’à déboucher le champagne !

Tu as échoué ? Tu recevras un bilan précis de ta prestation, avec les compétences non acquises, et une mention défavorable. Cela te permettra d’identifier les points à travailler en vue de ton prochain passage. Les candidats libres recevront aussi leur cerfa 02. Courage ! La prochaine sera la bonne !