“ Pour la rentrée, j'ai profité d’une super offre sur le permis ! ”
Offre spéciale : Jusqu’à 250€ de réduction sur le permis
Offre spéciale : Jusqu’à 250
de réduction sur le permis
En profiter
Offre valable jusqu'au 30/09/21

La voiture autonome, bientôt entre nos mains ?

 

 

On en entend beaucoup parler ces derniers temps, mais on ne sait pas exactement de quoi il s’agit… Tu rêves peut-être de pouvoir prolonger ta nuit pendant que ta voiture autonome t’emmène au travail ? Ou bien de profiter de ton temps de trajet pour lire tes mails ?

A priori, il va falloir patienter encore un peu ;-) Si ces fameux véhicules autonomes t’intriguent, on t’en dit plus dans cet article.

 

Les voitures autonomes, c’est quoi ?

 

 

Le principe de la voiture intelligente

 

 

Une voiture autonome, c’est un véhicule automatisé qui peut circuler sans conducteur ou conductrice, ou du moins sans son intervention. À l’aide de caméras, de radars et de capteurs, l’ordinateur de bord analyse l’environnement. Le système de pilotage automatique permet alors à la voiture de rouler en tenant compte des obstacles éventuels.

 

 

Grâce à des algorithmes, le véhicule « apprend » aussi à respecter les règles de sécurité routière et à s’adapter aux conditions réelles de conduite. C’est donc une technologie très (très !) complexe, qui est en pleine évolution actuellement.

 

 

Les avantages de la voiture intelligente

 

 

Pas difficile de voir les avantages d’une voiture autonome pour la personne qui conduit : moins de fatigue, moins de stress et surtout la possibilité de faire autre chose que de se concentrer sur la conduite pendant les trajets ! Mais ce qui est moins évident, c’est la possibilité d’améliorer la sécurité routière grâce aux véhicules automatisés.

 

 

On t’explique : d’après différentes études, 90 % des accidents de la route sont liés à la personne au volant. Un ordinateur, lui, n’est jamais fatigué, distrait ou ivre ! En plus de ça, il pourrait entrer en communication avec d’autres véhicules autonomes et anticiper davantage chaque situation. On pourrait donc diminuer le nombre d’accidents graves, mais aussi obtenir un trafic plus fluide. Que demander de plus ?

 

 

On classe les véhicules en différents niveaux d’autonomie, du niveau 0 (tout est contrôlé par la personne qui conduit) au niveau 5 (la voiture est en autonomie totale). Depuis le 1er janvier 2021, les voitures autonomes de niveau 3 peuvent être commercialisées : elles sont conçues pour effectuer de nombreuses tâches, mais il faut pouvoir reprendre le volant à tout moment. Pour l’instant, on ne peut conduire que des voitures semi-autonomes car la réglementation n’autorise pas les véhicules de niveaux 4 et 5 à circuler.

 

 

Quelques exemples de marques qui développent des véhicules autonomes

 

 

Tesla

 

 

La voiture autonome Tesla, tu en as sûrement entendu parler ! Les fonctionnalités de l’Autopilot ont de quoi te faire rêver : le véhicule peut accélérer, freiner, circuler sur l’autoroute, changer de voie, se garer et sortir d’une place de parking, reconnaître des feux rouges ou des panneaux, obéir à des commandes vocales… Bref, le top des aides à la conduite !

 

 

Volvo et Mercedes

 

 

Ces deux constructeurs ont imaginé des véhicules autonomes avec un habitacle modulable et super confortable. L’idéal pour se reposer en rentrant chez soi après une journée de travail !

 

 

Google

 

 

Ces dernières années, Google a beaucoup investi dans la recherche sur les voitures autonomes. La « Google Car » a déjà parcouru des millions de kilomètres, ce qui a permis à l’entreprise de perfectionner cette technologie. Le projet a été rebaptisé “Waymo”

 

 

La « Google Car » a un moteur électrique, et un habitacle complètement futuriste puisqu’il n’y a aucune commande pour les humains à l’intérieur : pas de volant, pas de pédales, il faut avoir confiance ! Le système de pilotage automatique utilise une caméra 360°, des radars, un détecteur laser, un récepteur GPS et des capteurs sur les roues motrices… rien que ça !